Par Daniel Dupont

23 septembre 2020

 

Si vous désirez explorer différents genres photographiques et que vous aimez vous surpasser, il est fort possible que vous tentiez l’expérience de la photographie sportive. Celle-ci peut être stimulante et demande une certaine maîtrise technique.

Certains sports demandent de vous rendre à une activité structurée, comme le soccer ou le football, mais si votre horaire est moins flexible, dans un premier temps, vous pourriez tenter la photo de vélo. Il devrait être plus facile de trouver un modèle collaborateur afin de créer des images spectaculaires.

Généralement, je ne conseille pas d’employer un flash pour la photographie sportive car l’éclair pourrait déconcentrer le sportif et nuire à sa performance. Par contre, dans le cas du vélo de montagne, l’ajout d’un éclair dynamise la scène et ajoute une touche artistique indéniable.

Il est toutefois important de combiner le flash et la prise de vue en vitesse lente. Ce sera la courte durée de l’éclair du flash qui figera l’action au final. Pour ce faire, il est toutefois important de sélectionner le déclenchement du flash au deuxième rideau dans les menus de votre appareil photo.


Photo par Daniel Dupont
Daniel Dupont
Canon EOS 5Ds + Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM
1/40  |  f/2.8  |  ISO 200


Le flash avec le premier ou deuxième rideau

Les boîtiers modernes permettent de choisir entre le déclenchement du flash au début (premier rideau) ou à la fin de l’exposition (deuxième rideau).

Le flash activé au deuxième rideau permet de figer l’action à la fin de la prise de vue. Cette technique est surtout utile pour illustrer un effet de mouvement, mais doit absolument être combinée avec une vitesse d’obturation lente lors de la prise de vue. Cette méthode est inutile avec une vitesse d’obturation rapide, puisque le délai entre le début et la fin de la photo ne permet pas la création d’un effet de filé.

Pour la majorité (99,9 %) de vos photos, vous opterez pour le premier rideau, afin que le flash se déclenche au début de l’exposition.


Photo par Daniel Dupont
Daniel Dupont
Canon EOS 5Ds + Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM
1/40  |  f/2.8  |  ISO 500


La prise de vue

L’idéal est de choisir un endroit à l’ombre sous les arbres où le flash aura un plus grand impact. Si vous tentez l’expérience en pleine lumière, vous pourriez obtenir un effet de filé sans bénéficier de l’apport du flash.


L’exposition

Ajustez l’exposition en sélectionnant une vitesse d’obturation relativement lente comme 1/30 sec. Poursuivez avec une valeur ISO entre 100 et 200 et sélectionnerez l’ouverture afin d’équilibrer les deux premiers paramètres. Notez que celle-ci devrait être entre f/8 et f/11 afin de conserver une certaine distance d’efficacité à l’éclair du flash.


Photo par Daniel Dupont
Daniel Dupont
Canon EOS 5Ds + Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM
1/30 | f/5.0 | ISO 500


L’ajustement du flash

Pour obtenir un effet intéressant, vous devez utiliser le flash en mode manuel et diminuer celui-ci à 1/32 ème de sa puissance. La courte durée de l’éclair qui sera émis à la toute fin de l’exposition (flash deuxième rideau) figera le mouvement tout en débouchant légèrement la scène.


La mise au point

Vous devriez sélectionner la mise au point autofocus continu. Sur les boîtiers Canon : AI Servo, les boîtiers Nikon, Sony, Fuji et Pentax : AF-C.


Le positionnement

Pour créer un effet de filé rehaussé par l’éclair du flash, vous devez déclencher l’obturateur au moment où votre sujet sera parfaitement parallèle à votre appareil photo.

CONSEIL DE PRO :  Ne vous découragez pas après vos premières photos; cette technique demande une certaine pratique afin d’être maîtrisée.


Trouvez le flash idéal pour vous



Autres articles par Daniel Dupont