Par Daniel Dupont

3 juillet 2020

 

La photographie d’oiseaux est une activité en plein essor. Vous n’avez qu’à marcher dans un parc nature ou un marais aménagé pour y croiser un adepte avec une caméra et un gros objectif.
Pour ma part, je pratique ce genre photographique depuis 1993. Au cours des années, j’ai employé plusieurs caméras et objectifs. 
Voici le matériel que je vous recommande selon vos connaissances et votre budget.

Le boîtier

Il y a trois grandes catégories de boîtiers : compact et bridge, sans-miroir et reflex.
Le boîtier compact ou bridge est intéressant si vous débutez ou désirez avoir un appareil léger que vous pourrez avoir avec vous en randonnée. Il offre un zoom numérique, qui consiste à recadrer l’image sur le capteur (ce qui réduit la résolution finale de l’image), et un zoom optique.

CONSEIL DE PRO : Si vous optez pour un bridge, assurez-vous d’avoir un zoom numérique équivalent à un minimum de 600mm.


Découvrez les différents appareils photo compacts et bridge



Le boîtier sans-miroir est relativement nouveau sur le marché. Il est léger, offre une bonne résolution, sera assurément la voie de l’avenir, mais n’a pas encore la faveur de la majorité. 



Le boîtier reflex est tout désigné pour cette activité. Il se décline en trois grandes catégories : amateur, amateur avancé et professionnel. 


Découvrez les boîtiers reflex



Pour ce genre photographique, l’avantage est aux boîtiers APS-C qui, en raison de leur capteur plus petit, offrent un effet de multiplication de la focale.
Peu importe le type de boîtier que vous privilégierez, il doit présenter une résolution élevée (24 mégapixels et plus), une mise au point et une rafale rapides. Je vous recommande aussi un boîtier tropicalisé qui offre une protection contre les éléments.


Le choix de l'objectif

Pour les appareils sans-miroir et reflex, vous serez confrontés à deux choix : un objectif fixe ou à focale variable. L’objectif à focale variable est plus versatile, puisque vous pourrez varier le cadrage sans vous déplacer. Il est généralement moins onéreux et plus léger.

Les 500mm et 600mm fixes ont l’avantage d’être plus puissants - mais sont plus onéreux et plus lourds - et nécessitent l’emploi d’un trépied. Vous devriez faire votre choix en fonction de votre budget, votre capacité physique et du type de photos d’oiseaux que vous désirez réaliser. Si votre budget vous le permet, les deux types d’objectifs sont complémentaires. Si vous désirez faire quelques photos lors de promenades, l’objectif à focale variable est tout désigné. Si vous désirez passer plusieurs heures chaque semaine à pratiquer votre loisir, la focale fixe est pour vous. 

Un élément à prendre en compte lors de l’achat d’un objectif est de vous assurer d’avoir un bouton de limitation de la mise au point. Selon le positionnement que vous choisirez, vous pourriez augmenter la rapidité de la mise au point. Ce bouton est intégré sur les focales fixes et sur quelques focales variables.


L'utilisation du flash

J’utilise un flash dans la majorité des situations de prise de vue, car celui-ci permet de déboucher les ombres. Je m’en sers comme lumière d’appoint, mais jamais comme lumière principale ou pour photographier des hiboux.

Je sélectionne le mode TTL en m’assurant de choisir le mode synchro flash haute vitesse. Vous pourrez ajuster celui-ci sur le flash pour les modèles Canon. Pour les  modèles Nikon, sélectionner Flash FP 250 ou 320 dans les menus du boîtier. Pour Sony et Olympus, l’ajustement se retrouve aussi dans les menus des boîtiers.

CONSEIL DE PRO : Voici quelques combinaisons que je vous recommande. Ces ensembles sont légers et vous pourrez les employer sans trépied. De plus, la mise au point et la rafale des boîtiers sont rapides :

- Canon EOS 90D et objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS USM ;

- Nikon D500 et objectif Nikon AF-S Nikkor 200-500mm f/5.6E ED VR ;

- Sony A7R IV et objectif Sony FE 200-600mm f/5.6-6.3G OSS ;

- Les objectifs 150-600mm de Sigma et Tamron sont aussi très populaires.

Pour ma part, j’emploie quatre différents boîtiers en fonction de la situation. Je couple ceux-ci à objectif 500mm f/4, ou à un Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS USM

Pour photographier les oiseaux en vol, j’emploie un Canon EOS 1D X Mark II. Pour de l’activité plus éloignée, j’utilise un boîtier Canon EOS 7D Mark II (discontinué). Dans le cas d’action plus rapprochée, je choisis un boîtier Canon EOS 5D Mark IV. Pour des sujets fixes et plus statiques, j’utilise un Canon EOS 90D.


Dans un prochain article, j’aborderai les techniques pour photographier les oiseaux.

Bonne photo ! 


Voir les autres articles de Daniel Dupont