Les + récents | Nouvelles |  Conseils d'experts | Produits


 

 

Par Daniel Dupont

05 août 2020

 

La photographie d’oiseaux est l’un des genres photographiques les plus exigeants. Vous devrez apprendre à contrôler votre matériel, la lumière, votre environnement, tandis que vos sujets (les oiseaux!) n’écoutent pas vos consignes à savoir où ils devraient se poser pour que vous obteniez le meilleur éclairage.

Voici quelques conseils qui vous permettront d’améliorer vos résultats et de parfaire vos techniques.

Balbuzard Pêcheur par Daniel DupontDaniel Dupont - Balbuzard Pêcheur
Canon EF 500mm f/4L IS II USM + Canon téléconvertisseur EF 1.4x III
1/2 000  |  f/5.6  |  ISO 320


L'exposition

L’exposition est contrôlée par trois paramètres, soit l’ouverture, la vitesse et la valeur ISO. Cela semble simple, mais il est important de bien équilibrer ces trois éléments afin d’obtenir une bonne exposition.


L'ouverture

L’ouverture contrôle l’entrée de la lumière, ainsi que la profondeur de champ (la zone de netteté de l’image). Plus l’ouverture est grande (f/4), moins il y aura de profondeur de champ. Plus l’ouverture est fermée (f/22), plus vous obtiendrez de profondeur de champ.

Pour ma part, je réalise la majorité de mes photos à f/5.6. J’obtiens ainsi suffisamment de détails sur l’oiseau et les arrière-plans sont plus discrets.

 
Canard chipeau mâle par Daniel DupontDaniel Dupont - Canard chipeau mâle
Canon EF 600mm f/4L IS III USM + Téléconvertisseurs Canon EF 1.4x III
1/1 600  |  f/5.6  |  ISO 250
 

La vitesse

La vitesse permet de bien figer le sujet. J’emploie rarement une vitesse inférieure à 1/500 sec pour ne pas avoir de flou de bougé de ma part ou du sujet. Pour les oiseaux en vol, je privilégie une vitesse minimale de 1/1600 sec pour être certain que l’oiseau est bien figé.


Lagopède des Saules par Daniel DupontDaniel Dupont - Lagopède des Saules
Canon EF 500mm f/4L IS II USM + Canon téléconvertisseur EF 1.4x III
1/2 500  | f/5.6  |  ISO 320

 

La valeur ISO

La valeur ISO permet d’équilibrer les deux autres paramètres. Avec les boîtiers récents, il est possible de sélectionner une valeur ISO élevée et de ne pas avoir trop de bruit sur les photos. 

CONSEIL DE PRO : Peu importe votre boîtier, je vous recommande de sélectionner la plus basse valeur ISO afin d’obtenir une bonne combinaison d’exposition. Il n’est pas nécessaire d’avoir une valeur ISO de 2 000 et une vitesse de 1/8 000. Vous pourriez avoir une valeur de 500 ISO et une vitesse de  1/2 000, qui sera suffisante même pour un oiseau en vol.


Les modes d'exposition

Un autre choix qui peut sembler difficile est le choix du mode d’exposition. Il est important de savoir que le posemètre de votre appareil photo ajustera la lecture afin d’obtenir du gris moyen qui reflète 18 % de la lumière. Ainsi, si vous photographiez un oiseau blanc sur un fond sombre, celui-ci apparaîtra grisâtre si vous n’appliquez pas de correction d’ajustement de l’exposition.

Si vous débutez, vous pourrez choisir le mode programme (P). Vous choisirez la valeur ISO et le boîtier ajustera l’exposition. Un certain nombre de photos seront bien exposées.

Si vous avez une certaine expérience, vous pourriez choisir entre les modes semi-automatiques, priorité à la vitesse ou à l’ouverture. Pour le premier, vous choisirez la vitesse et la valeur ISO, puis le boîtier choisira l’ouverture. Pour le second vous choisirez l’ouverture et la valeur ISO, puis le boîtier choisira la vitesse. Plus de photos qu’avec le mode programme seront bien exposées, surtout si vous appliquez les bonnes corrections d’exposition.

J’utilise le mode manuel d’exposition depuis de nombreuses années. Il semble plus complexe, mais permet d’obtenir un meilleur rendu de la lumière. Il est essentiel de confirmer l’exposition par la lecture de l’histogramme (petit graphique sur l’écran arrière de votre caméra).


Héron garde-boeuf par Daniel Dupont
Daniel Dupont - Héron garde-boeufs
Canon EF 500mm f/4L IS II USM + Canon téléconvertisseur EF 1.4x III
1/2 000  |  f/5.6  |  ISO 250


La mise au point

Il est nécessaire de bien sélectionner le mode de mise au point selon les situations de prise de vue. Pour un sujet fixe, vous choisirez le mode One shot, ou Single. Pour un sujet en mouvement, vous sélectionnerez le mode Ai Servo ou Continu, selon la marque de votre boîtier.

CONSEIL DE PRO : Pour photographier un oiseau en vol, je vous recommande le mode d’exposition manuel afin que le rendu de la lumière et des couleurs soit optimal. 

Si votre objectif vous le permet, sélectionnez une distance de mise au point sur votre objectif. Éviter la position full car cela risque de ralentir la mise au point. Privilégiez la distance 10 mètres à l’infini ou similaire. 

Assurez-vous de choisir une vitesse d’obturation minimale de 1/1 600s et une ouverture de f/8 afin d’avoir une plus grande profondeur de champ. Sélectionnez la valeur ISO pour équilibrer l’exposition.


Macareux moine par Daniel Dupont
Daniel Dupont - Macareux moine
Canon EF 500mm f/4L IS II USM + Canon téléconvertisseur EF 1.4x III
1/1 250  |  f/8  |  ISO 250


Les gros plans

Pour varier vos cadrages et pour dynamiser vos présentations, je vous recommande de tenter de réaliser de gros plans lorsque la situation le permet.


Harle couronné mâle par Daniel Dupont
Daniel Dupont - Harle couronné mâle
Canon EF 600mm f/4L IS III USM + Canon téléconvertisseur EF 1.4x III
1/1 250  |  f/5.6  |  ISO 400


Photographier l'action

Ce qui distingue les bonnes photographies d’oiseaux, c’est l’action et les comportements qu’elles illustrent. Documentez-vous à cet effet afin de connaître leurs comportements, leurs modes d’alimentation, de reproduction et leurs chants. Ce seront les photos les plus satisfaisantes que vous réaliserez.

Bonne photo !

 

Consultez les autres articles de Daniel Dupont