Les + récents | Nouvelles |  Conseils d'experts | Produits

15 décembre 2021


Par Kam Vachon


Aujourd’hui, ce sont les appareils photo numériques qui dominent le marché. Canon, Sony, Fujifilm, Olympus… tous introduisent de nouveaux modèles avec des technologies innovatrices à chaque année. Mais qu’en est-il des vieux appareils photo argentiques ? À mon avis, il est très intéressant pour tout photographe d’incorporer ce médium à son arsenal et voici pourquoi !

Un processus lent qui joue en votre faveur 

Une pellicule de photo argentique pour un appareil 35mm possède généralement 24 ou 36 poses. Donc par conséquent, avant de prendre une photo, une question s’impose : est-ce que la photo en vaut vraiment la peine ? 

Contrairement aux appareils numériques avec lesquels vous pouvez prendre 100 photos du même sujet, l’appareil argentique vous force à vous poser des questions et à évaluer l’importance d’une photo. Ce processus de décision vous pousse à donner le meilleur de vous-même afin d’obtenir la meilleure photo possible.

Pour ma part, je reviens récemment d’un voyage/assignation au Mexique. Toutes mes photos personnelles furent prises sur mon appareil argentique, pour un total de 5 rouleaux de pellicules films. Ça veut dire environ 180 photos prises de façon réfléchie. Si j’avais décidé de prendre mes photos en format numéique, j’aurais eu environ 2500 photos. Il y a une grosse différence ici. Je suis confiante que les 180 photos sur film seront à mon goût, car j’ai vraiment pris le temps de choisir mes sujets.

Prendre des photos sur film me fait ralentir et réfléchir sur l’importance de chacune de mes photos.


Yashica FX3 2000 Super, 50mm, Portra 400


Cette photo illustre bien le processus de prise de photo argentique pour moi. Il y a un lien entre la couleur bleu : la veste de l’homme, la pancarte avec le nom de la rue près de lui ainsi que sur le mur. Ces petits détails sont le genre de choses que j’observe d’avantage quand je prends une photo en argentique. Je ralentis et j’observe les éléments autour de moi avec un œil plus attentif. C’est peut-être une photo que je n’aurais pas fait si j’avais eu que mon appareil numérique sur moi.



Yashica FX3 2000 Super, 50mm, Portra 400


J’ai pris cette photo à Mascota, un petit village mexicain traditionnel. J’ai porté une attention particulière à l’agencement de couleur entre l’auto et le mur. Encore ici, les couleurs jouent un rôle important dans ma démarche de photographie argentique. Tout cela est également possible avec un appareil numérique, mais pour moi, il est plus facile de remarquer ces détails quand je prends le temps d’observer les alentours, ce qui est plus propice quand je me balade avec ma Yashica FX3 2000 Super.



Yashica FX3 2000 Super, 50mm, Portra 400


Cette photo est une de mes préférées de mon voyage au Mexique. Elle fut prise à Mexico City, près du centre historique. Cet homme lisait son journal près d’une église et je savais que je devais prendre une photo de lui. Je me suis positionné tranquillement en m’assurant que ma composition me plaisait. Puis, j’ai attendu que l’homme me regarde pour prendre la photo. Je suis très contente du résultat.

 
Yashica FX3 2000 Super, 50mm, Portra 400

 

Cette photo illustre bien l’atmosphère qu’apporte la photographie argentique. Les couleurs et la texture sont très nostalgiques. En plus de tout ça, l’élément de la photo est une vieille Beetle. Tous les éléments de cette photo accentuent ce que l’argentique représente pour moi. 

Bref, si ce n’est pas déjà fait, je vous invite fortement à essayer la photographie argentique. C’est un sentiment inégalé et rempli de nostalgie. Vos photos seront probablement différentes de ce que vous avez l’habitude de faire, mais c’est ça la beauté de la chose : expérimenter!



Autres articles par Kam Vachon :