Par Marie-Pier Houde

8 avril 2020

 
Vous l’avez certainement remarqué, mais dernièrement de plus en plus de photographes, jeunes ou moins jeunes, s’intéressent à la photographie argentique. Que ce soit avec un appareil photo retrouvé au grenier ou un acheté sur les tablettes d’un magasin, un retour aux sources s’installe dans le domaine de la photo et plusieurs raisons peuvent l’expliquer. La photographie argentique demeure un excellent moyen d’apprendre !


Pour mieux comprendre les principes de base de la photographie

Ce n’est pas un secret ; la plupart des appareils photo argentiques n’ont pas de mode automatique ou semi-automatique. Le photographe se retrouve donc obligé d’utiliser le mode manuel et, par le fait même, de le comprendre. Certains vous diront même qu’il n’y a rien de mieux pour apprendre (ou réapprendre) les principes de base de la photographie ! Vitesse d’obturation, ouverture du diaphragme, ISO… la lecture de votre posemètre vous guidera afin de faire une photo bien exposée.


Marie-Pier Houde
Nikon FE  |  Nikon Nikkor 50mm f/1.8
Film Ilford HP5 Plus 400 ISO Noir et blanc 36 poses


Comprendre l'impact des couleurs et de la lumière

Avant d’acheter votre film 35mm et de l’insérer dans votre appareil, posez-vous la question suivante : dans quel contexte vais-je prendre mes photos ? À l’intérieur ou à l’extérieur ? Est-ce que ce sera pour du portrait ou de la photo de rue ? En noir et blanc, en couleur ou encore en infrarouge ? Les réponses à ces questions auront un impact sur le film choisi et sur le résultat des photos. Informez-vous auprès d’un expert si vous avez besoin de conseils pour choisir.


Marie-Pier Houde
Nikon FE  |  Nikon Nikkor 50mm f/1.8
Film Ilford HP5 Plus 400 ISO Noir et blanc 36 poses


Pour prendre le temps de réaliser ses images

Un des côtés positifs de la photo numérique est que la seule limite de prise d’images est la taille de la carte mémoire. Cependant, cela apporte un certain laisser-aller dans la prise d’images qu’on ne peut se permettre d’avoir dans la pratique de la photo argentique.
Avec un film de 24 poses, on ne peut prendre une photo à plusieurs reprises en espérant qu’une d’entre elles sera la bonne ! Il faut donc, en plus de penser aux réglages photos, prendre plaisir à optimiser la composition et le cadrage afin que la photo soit parfaite du premier coup !


Marie-Pier Houde
Nikon FE  |  Nikon Nikkor 50mm f/1.8
Film Ilford HP5 Plus 400 ISO Noir et blanc 36 poses


L'attente du résultat

Après avoir remplis les 24 ou 36 poses de la pellicule, il faut les faire développer ! L’attente de voir si les photos sont réussies ou non est un événement en soit et est encore plus stimulant si nous sommes fiers du résultat !

Allez-vous suivre la tendance et replonger dans la photographie argentique ? Si vous êtes de ceux-ci, un conseiller chez Gosselin pourra vous éclairer sur le sujet, autant pour trouver un appareil, pour choisir votre film ou le faire développer dans l’un de nos laboratoires !



Découvrez la photographie argentique dès aujourd'hui!