10 mars 2021

Par Mathieu Dupuis


Quand mon ami et collègue journaliste Gary Lawrence m’a proposé de l’accompagner dans le désert du Namib pour un reportage en Namibie, j’ai dit : « Ok. Je ne suis pas très désert, mais ça m’intéresse… » Située au sud-ouest de l’Afrique, la Namibie abrite le désert le plus ancien de la planète, vieux de 55 millions d’années!

Photographe professionnel de voyage et de reportage depuis près de 20 ans, j’ai l’habitude de voyager léger. Un à deux boitiers, quelques objectifs, mon drone et un minimum d’effets personnels. Cependant, pour ce reportage au cours duquel je dois faire de la photo animalière, des paysages, des portraits et de la randonnée, il m’est est difficile de partir seulement en mode « carry-on ». Même si j’ai fait le saut au sans-miroir (« mirrorless ») avec le système R de Canon dès sa mise en marché, le poids augmente rapidement. Le sac à dos 40 litres et le sac messager ne suffisent plus.  Un autre sac de voyage, genre « duffle bag » est l’idéal. Je l‘ai rempli sans difficulté avec des au cas où…

Les heures de vols se succèdent.  À quelques heures d’arriver en Afrique australe,
j’ai constamment les yeux dans le hublot… 
Mathieu Dupuis
iPhone 7 Plus
1 / 3500s  |  f/1.8  |  ISO 20

 

Vol Montréal-Francfort, Francfort à Johannesburg, Johannesburg à Windhoek… trente heures plus tard, nous voilà frais et dispos pour l’aventure! Toujours à l’aéroport de Windhoek pour un vol nolisé en Cessna vers le coeur du « Namib », je redescends sur terre ! Je suis en surpoids de bagages. Évidemment ! J’ai quelque peu exagéré avec la pensée magique que ça allait passer en douce. Mais le ratio poids/dimension est strict. Surtout prévu pour de petites soutes à même les ailes du Cessna. « Ce qui ne rentre pas dans le gabarit de la pesée reste ici », dit le préposé. Des casiers barrés sont prévus à cet effet. 

Après une réorganisation faite à la hâte et sans pitié, je croise les doigts pour ne pas avoir laissé derrière moi quelque chose d’essentiel. Par exemple, le chargeur des piles d’un appareil photo ! Encore pire, les cartes mémoires… L’avion s’envole de la capitale namibienne vers les étendues sauvages du désert du Namib. Les turbulences sont violentes. J’en perds mes lunettes de soleil. Jaritha, la pilote, nous demande si ça va derrière, grand sourire aux lèvres. Un sourire qui est contagieux dans l’habitacle. Ce ne sont pas des turbulences qui vont nous enlever le plaisir d’être là !


Jaritha Pienaar, pilote de brousse en Naminie, négocie le dernier virage avant la piste.
Elle le fait doigté et précision dans de violentes turbulences.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 16-35mm f/4L IS USM

1/200s  |  f/8  |  ISO 160

Sous l'aile du monomoteur, les passages du désert du
Namib sont à couper le souffle.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 16-35mm f/4L IS USM
1/640s  |  f/8  |  ISO 160

 

Le Sossusvlei, entre dunes et cuves d’argile asséchées

 

La montée "Big Daddy" n'est pas de tout repos. Mais, la vue à elle seule redonne le
courage de monter dans le sable.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 16-35mm f/4L IS USM

1/320s  |  f/11  |  ISO 250

Le paysage du désert se sculpte sous le vent. Au loin, Gary Lawrence prend la pose
pour reprendre son souffle et admirer la vue.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 16-35mm f/4L IS USM

1/320s  |  f/11  |  ISO 250

Une permission spéciale nous permettra de rester après la fermeture du parc national du Namib-Naukluft. Notre objectif, l’ascension de la dune Big Daddy. Avec ses 325 mètres, elle figure parmi les plus hautes dunes du monde. Tous les deux, seuls sur l’arête sablonneuse, l’ascension nous prend des heures. Le coeur bat la chamade. Je remercie le poids plume des appareils sans miroir. À chaque pas, je m’enfonce et recule d’un demi-pas. Un vent brûlant souffle avec force. J’ai du sable orange plein les oreilles. Mon foulard sur le visage pour respirer, je progresse et transpire sous la chaleur. Je protège mon appareil photo comme je peux. Je sens déjà que la bague de mise au point de mon zoom Canon RF 24-105mm F/4L a du sable dans l’engrenage… En revanche, l’ambiance est superbe! 

À quelques dizaines de mètres du sommet, j’abandonne l’ascension. Le soleil est très bas et la lumière extraordinaire. Ma photo de coucher de soleil longuement imaginée ne se réalisera pas sur le sommet. Elle sera plutôt dans le célèbre Deadvlei, qui signifie   marais mort. Située tout en bas, la cuve d’argile asséchée se distingue par ses arbres. Bien que non pétrifiés, ils ne se décomposent pas en raison du manque d’humidité. Cette vision frôle l’irréalité. À bout de souffle, j’arrive juste à temps à l’endroit souhaité. Les rayons de soleil baissent à toute vitesse sur les flancs rougeâtres des dunes qui m’entourent. Je travaille simplement à main levée. La stabilisation de l’objectif à elle seule me permet d’utiliser une ouverture de f/11 malgré une vitesse d’obturation lente et un ISO très bas. Au moment où le soleil tombe, du coin de l’oeil, j’aperçois un point au sommet de la Big Daddy. Dans le dernier rayon, Gary a atteint le sommet de la majestueuse dune !


Après des heures à marcher dans le sable, parcourir la surface d'argile durcie du
Deadvlei est un véritable bonheur!
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM

1/100s  |  f/14  |  ISO 200


Jeu d'ombre et de lumière, ces silhouettes mustérieuses sur fond de dunes
colorées me plongent au coeur de ma passion photographique.

Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/160s  |  f/8  |  ISO 250


Rencontre fortuite avec cet oryx lors de ma marche
solitaire vers le véhicule laissé à quelques kilomètres

du Deadvlei.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/100s  |  f/14  |  ISO 200


Demain je quitterai la région de Sossousvlei mais mes visions désertiques
m'accompagneront longtemps.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 70-200mm f/4L IS USM
1/125s  |  f/5.6  |  ISO 250

Au pays des Himbas



Appareil légendaire, le Cessna Caravan sera notre moyen de transport des prochains jours.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/4000s  |  f/4  |  ISO 250


De retour dans l’avion de type Cessna, c’est un régal pour les yeux de survoler la Namibie du Sossusvlei à la région Kunene, située dans le nord-ouest du pays. Bien que l’avion soit plus gros, les violentes turbulences sont toujours au rendez-vous. Après  quelques heures et de nombreuses escales, nous sommes arrivés à destination. Un autre Land Cruiser, véhicule emblématique de la place, nous attend. Le trajet révèle des paysages aux caractères complètement différents. Le désert de sable doré est percé par des montagnes sombres aux arê/tes acérées. On se croirait dans une scène de film de science-fiction. D’ailleurs, plusieurs films ont été tournés dans le désert de la Namibie.


Vision irréelle, les décors du désert de Keunene surprennent à chaque coup d'oeil.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/2000s  |  f/8  |  ISO 250


Sur la "piste" du village Himbas.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/1000s  |  f/8  |  ISO 250


Seul arbre des environs, je reviens le regard au sol. J'essaie de ne pas mettre le pied
sur un serpend ou un scorpion.
Mathieu Dupuis
Canon EOS M5  + 
Canon EF 70-200mm f/4L IS USM
1/1000s  |  f/9  |  ISO 640

 
Après quelques jours dans les environs, nous avons pris nos aises. Petit déjeuner sur la frontière de l’Angola. Randonnée dans les montagnes arides. Je suis enfin prêt pour aller à la rencontre des Himbas, un peuple semi-nomade fascinant. L’arrivée dans le village est déstabilisante et excitante à la fois. J’ai le sentiment que je suis enfin hors des sentiers battus du tourisme de masse. C’est rafraîchissant. Ce genre de rencontres sur le plan photographique est délicat à mon humble avis. Je me questionne toujours sur la façon de faire ma place et quel est le bon rythme pour de la photographie «éthique». Plus spécialement lorsqu’il est impossible de communiquer avec des mots. Je suis toujours très gêné de prendre des photos au début d’une rencontre et surtout lorsque je ne suis pas en mesure d’expliquer ma démarche. Je mets donc mon excitation photographique de côté le temps de faire connaissance et que nous trouvions chacun nos repères. Autant moi que les Himbas. Je connecte sur le plan humain et m’imprègne de l’expérience culturelle que j’ai le privilège de vivre. L’appareil photo loin de moi…


Les enfants du village courent vers nous dès notre sortie du véhicule.
Mathieu Dupuis

Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/500s  |  f/8  |  ISO 200


Les femmes fument la pipe et discutent à l'ombre. Le temps passe en leur compagnie.
Soudainement, je suis gentilment invité à prendre des photos.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/125s  /  f/4  |  ISO 100

À un certain moment, les femmes du village quittent et reviennent vêtues de différents accessoires traditionnels. D’instinct, je pense que la relation est établie et je me sens invité à prendre mon appareil photo. Je commence au village dans les environs des huttes. Nous sommes maintenant en balade dans les dunes. Les enfants s’amusent. Je fais quelques portraits individuels. Je prends soin de les présenter aux participantes sur l’écran de l’appareil photo. Je perçois de la fierté dans leurs regards. Quand on ne peut communiquer que par les yeux et les gestes, d’autres sens compensent. À l’écoute de mon environnement, je trouve les enfants qui nous accompagnent bien taquins. Ils essaient d’attirer mon attention. Dès que je m’intéresse à eux, une énergie électrisante envahit le groupe…


Les femmes du village me guident vers les dunes où de magnifiques points de vue se
révèlent.

Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/800s  |  f/5.6  |  ISO 250


Les femmes himbas se teignent la peau avec une pommade à base de graisse de
vache et de poudre d'ocre rouge. Cette méthode fait partie des criètres de beauté
et permet également de se protéger du soleil, de la sécheresse de l'air et des piqûres
d'insectes.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/1000s  |  f/4  |  ISO 250


Cette jeune mère pose fièrement avec son enfant
pendant qu'un groupe de jeunes glisse sur la dune à
l'horizon.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/640s  |  f/4  |  ISO 250

Ils partent en courant. Impossible de les suivre dans ce sable presque mouvant. Disparus derrière une dune me surplombant, je n’entends que des rires lointains portés par le vent chaud. Soudainement, je vois du sable virevolter dans le vent. Un signe annonciateur que quelque chose se trame… Je lève mon appareil photo près de mon oeil avec le doigt près du déclencheur. Comme l’éclair, les enfants surgissent et   s’envolent littéralement au-dessus de moi. Ils planent sur la dune dans des rires qui ne peuvent que traduire le bonheur, dans sa forme la plus authentique. Je n’ai même pas regardé ce que j’avais capté sur l’appareil photo. Je savais déjà au fond de moi-même… 


Moment de pure magie...
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/1000s  |  f/4  |  ISO 250


Après des heures à jouer dans le sable, les enfants découvrent une vipère
potentiellement mortelle non loin de nous.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/200s  |  f/8  |  ISO 250


Dernier coucher de soleil avant de quitter la région de la rivière Kunene. De l'autre
côté de celle-ci, les montagnes de l'Angola se dressent. J'y aurai mis les pieds
l'instant de quelques minutes. Probablement mon plus court séjour dans un arutre
pays!
Mathieu Duspuis
Canon EOS R + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/125s  |  f/8  |  ISO 160


Un safari pas comme les autres

Après un dixième vol de Cessna en une semaine, le dernier volet de mon reportage me sort de ma zone de confort sur le plan de la photographie… La photo animalière est au programme. Jusqu’à ce jour, mes plus belles photos animalières ont été le fruit du hasard au moment de rencontres fortuites lorsque j’étais assigné à autre chose. La Namibie offre une qualité de safari exceptionnelle. Mes deux terrains de jeux, les régions de Hoanib River et la réserve Etosha. Lors de mes sorties, j’ai en permanence et tout près, mes deux boitiers Canon EOS R et Canon EOS RP  équipés d’un Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM et l’autre, d’un Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM pour être prêt pour l’imprévisible.



Toujours prêt pour l’action… Je ne manque cependant
aucune occasion pour reprendre quelques minutes de sommeil.

« Je te les avais gardées pour ton dernier soir ces photos-là, mon ami! »

Mon guide namibien, Ben Petrus, comme le vin selon ses paroles, me propose une sortie aux lions du désert avec la possibilité d’y voir rhinocéros (blancs/ noirs), girafes, éléphants et autres espèces incroyables pour un canadien. Nous partons avec un fameux Land Cruiser en fin d’après-midi pour ma dernière soirée avant de rentrer. Ben me demande si je suis prêt pour mon massage africain. Dans la région d’Hoanib River, il n’y a plus de route. Que des pistes ou encore mieux, du « hors-piste » avec pneus dégonflés pour la traction. Effectivement, ça brasse et ça masse! Ben utilise le lit de la rivière asséché pour gagner un peu de confort de roulement lorsque possible. Toutefois, il demeure aux aguets pour les crues soudaines. Même s’il n’a pas plu depuis près de huit ans dans cette région, des averses sont possibles. Elles pourraient faire gonfler d’eau vive cette rivière de sable. La vague arriverait comme un tsunami! Le camion est préalablement équipé d’un « Snorkel » afin de surélever la prise d’air dans ce cas.

Face à face avec un lion du désert sur son promontoire. Il se prend clairement pour
le roi de la montagne.

Mathieu Dupuis
Canon EOS RP + Canon EF 100-400mm f/5.6L IS II USM
1/1000s  |  f/5.6  |  ISO 320

Ici et là, des oasis d’acacias géants apportent des touches de vert tendre dans un paysage monochrome. La lumière baisse, les ombres s’étirent. Le véhicule d’expédition ronronne à bas régime dans les méandres de la rivière Hoanib. Appelée rivière éphémère en raison des crues saisonnières, elle s’étire sur 270 km. C’est le refuge de plusieurs espèces animales. Tout à coup, Ben applique les freins avec force sans prévenir! Mon coeur s’emballe. « Regarde à gauche, un lion! »  Ce n’est pas fini… Le clou du spectacle, c’est quand nous passons l’heure magique du coucher de soleil avec un groupe d’éléphants du désert. Un moment d’une grande intensité. Ben avec son sourire naturel me lance : «Je te les avais gardées pour ton dernier soir ces photos-là, mon ami ! »


Après de longues heures de recherche, nous les avons trouvés dans un oasis d'arbres.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 100-400mm f/5.6 L IS II USM
1/640s  |  f/5  |  ISO 640


Dans le rayon doré du coucher de soleil, les éléphants du désert s'offrent en
spectacle à quelques pas de moi.
Mathieu Dupuis
Canon EOS RP + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/125s  |  f/8  |  ISO 250


Dans certaines régions de la Namibie, il n'est pas tombé une goutte de pluie depuis
près de 8 ans.
Mathieu Dupuis
Canon EOS RP + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/320s  |  f/8  |  ISO 160


En vol, je constate que le désert s'étire à l'infini, ou presque.
Mathieu Dupuis
Canon EOS RP + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/800s  |  f/8  | ISO 250


Soudainement, l'océan atlantique fait son apparition.
Le désert vient s'y échouer sur la "Skeleton Coast".
Cet endroit est réputé pour ses nombreux naufrages.
Mathieu Dupuis
Canon EOS RP + Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM
1/800s  |  f/8  |  ISO 250


Enduits d'argile blanchâtre, les éléphants de la région du nord-est de la Namibie se
font surnommer les fantômes d'Etosha.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon RF 100-400mm f/5.6L IS II USM
1/2000s  |  f/8  |  ISO 640


Jeu de camouflage.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 100-400mm f/5.6L IS USM
1/250s  |  f/8  |  ISO 640


Un rhinocéros blanc danse dans le crépuscule pour mon plus grand plaisir.
Mathieu Dupuis
Canon EOS R + Canon EF 70-200mm f/4L IS USM
1/320s  |  f/8  |  ISO 1000

 Signature.png

Pour ce reportage, j’ai été invité par Voyageurs du monde.

Vous pouvez suivre le travail de Mathieu Dupuis sur son site Web, son compte Instagram ou son compte Facebook.

 

Le matériel utilisé par Mathieu lors de ce voyage photo