Les + récents | Nouvelles |  Conseils d'experts | Produits


Par Simon Jodoin
Présenté par Tour du Québec


5 mai 2021


Au Québec, le fleuve Saint-Laurent fait presque office de réserve nationale d’horizon. Peu importe par quel bout on le prend, on est toujours soufflé par la dimension de ce cours d’eau qui, par sa nature même, nous aspire vers l’infini. On sait qu’au bout, il y a la mer qui nous attend. Ceux qui répondront à cet appel du large, en avançant sur les routes en direction de l’océan, savent combien il est émouvant de voir l’autre rive s’éloigner, jusqu’à devenir invisible.

Dès qu’on pense à vouloir collectionner des bouts de ces paysages grandioses avec son appareil photo, on se rend compte que pour rendre justice à l’ampleur des panoramas, il faut pouvoir les capturer de long en large avec un objectif grand angle. On peut dire que ce type d’objectif est à l’amateur de voyages ce que le couteau est au cueilleur de champignons: un outil essentiel!

Le reste? Vous allez le trouver sur place. Les berges et les battures de part et d’autre du Saint-Laurent offrent non seulement une vue panoramique époustouflante, mais aussi des objets de composition d’une grande beauté qu’on découvre au hasard des promenades. Qu’il s’agisse de caps rocheux, d’une embarcation qui semble oubliée dans une baie, de bois de grève échoués sur les plages ou encore de bassins d’eau salée qui, à marée basse, agissent comme des miroirs reflétant le ciel, on trouve de tout pour s’amuser à mettre en scène des souvenirs incroyables.



Simon Jodoin - Fleuve 1
Rivière-Ouelle - Simon Jodoin
Sony a7 II + Sony FE 24-70mm f/2.8 GM
1/200s | f/11 | ISO 100


Simon Jodoin - Fleuve2
Isle-aux-CoudresSimon Jodoin
Sony a7 II + Sony FE 24-70mm f/2.8 GM
1/200s | f/11 | ISO 100


Simon Jodoin - Fleuve3
Île aux lièvres - Simon Jodoin
Panasonic Lumix DC-GH5 + Olympus M.Zuiko ED 7-14mm f/2.8 PRO
1/800s | f/7,1 | ISO 200

Évidemment, il y a des paysages vedettes que tous voudront immortaliser pour mieux en conserver précieusement le souvenir, comme ces fameux coucher de soleil dans le Bas-Saint-Laurent, parmi les plus beaux du monde. Toutes les heures du jour offrent toutefois des facettes inattendues. Justement, dans cette région, ce sont les battures qui offrent aux amoureux des grands espaces un terrain de jeu presque infini. Même les algues séchées au soleil qui jonchent le sol, marquant ainsi les lignes de la marée, ont une histoire à raconter.


Simon Jodoin - Fleuve4
Saint-André-de-Kamouraska - 
Simon Jodoin
Panasonic Lumix DC-GH5 + Olympus M. Zuiko ED 7-14mm f/2.8 PRO
1/500s | f/10 | ISO 200


Simon Jodoin - Fleuve5
Saint-André-de-Kamouraska - Simon Jodoin
Panasonic Lumix DC-GH5 + Olympus M. Zuiko ED 7-14mm f/2.8 PRO
1/100s | f/16 | ISO 200



Le meilleur conseil? S’amuser, tout simplement! De tels points de vue invitent de toute façon à la modestie. L’essentiel, c’est d’aller faire une belle promenade et de se laisser inspirer. Il faut parfois s’asseoir dans la glaise ou sur les cailloux pour attendre qu’un joli nuage se pointe dans une flaque ou que quelques passants apparaissent, minuscules à l’horizon, donnant ainsi de quoi mesurer la grandeur du spectacle.

On peut y retourner des dizaines de fois, la toile n’est jamais la même. C’est particulièrement vrai quand le ciel est un peu fâché, avec le vent qui fouette les herbes hautes sur le rivage. C’est un cliché de le dire, mais c’est un peu comme si un peintre s’affairait à ne jamais terminer son ouvrage. Vous n’avez plus qu’à essayer de trouver le bon angle, le joli morceau de bois, la bonne texture dans le sable et voilà! Le tour est joué. Vous faites ainsi des provisions d’images que vous pourrez savourer à votre retour à la maison. On ne le regrette jamais!


Simon Jodoin - Fleuve6
Saint-André-de-Kamouraska - Simon Jodoin
Sony a7 II + Sony FE 24-70mm f/2.8 GM
1/60s | f/4,5 | ISO 100


Reste une grande question : mais où faut-il aller pour dénicher les endroits les plus photogéniques? Eh bien, c’est là que votre mission commence! Munissez vous de votre appareil, dénichez-vous un objectif grand angle selon votre budget et lancez-vous sur les routes! Même ceux qui utilisent leurs téléphones intelligents comme appareil photo peuvent se procurer des objectifs grand angle qui permettent de prendre de grandes bouchées de paysages sans pour autant faire de folles dépenses. De toute façon, peu importe l’équipement, le meilleur truc, c’est toujours le même: rouler lentement et ne surtout pas avoir peur de prendre les petits chemins qui semblent ne mener nulle part. Que vous soyez un professionnel ou un amateur, peu importe la hauteur de vos moyens, la beauté du fleuve saura vous récompenser! 

Découvrez Tour du Québec, le magazine qui met le Québec en vedette !


Matériel photo utilisé par Simon Jodoin lors de ce reportage photo